accident-de-circulation.com
+33 (0)4 93 95 25 53
info@redac-recours.com

Indemnisation victime

  • Indemnisation victime accident
  • Indemnisation victime
  • Indemnisation victime accident

Victime d'un accident de la route ?

Vous souhaitez être indemnisé pour vos préjudices ?

Vous êtes victime et vous vous retrouvez totalement démunie suite à votre accident de voiture, votre accident de moto, votre accident de vélo ou votre accident de piéton.

Dans la plupart des cas vous confiez vos intérêts à votre assurance. Mais vos intérêts ne vont pas dans le même sens que ceux des assureurs. Ils veulent avant tout dépenser le moins possible. Ils évaluent généralement à la baisse le montant de votre indemnisation.

Nous contacter

Les principes de l'indemnisation victime

Ce que vous devez savoir !

Victime, vous avez droit à une indemnisation, suite à un accident de circulation, selon certaines conditions

Entre autre la Loi dite « Badinter » du 5 Juillet 1985 :

Elle précise que la victime à droit à une indemnisation intégrale. Et pour l'obtenir, seule une société experte en indemnisation du dommage corporel peut défendre au mieux les intérêts de la victime d’un accident de la route.

Nous collaborons directement avec des médecins experts dans la défense des victimes et le droit médical ; spécialisés car diplômés de la réparation juridique du dommage corporel, qui évalueront au mieux vos préjudices.

Nos juristes conseillent de prendre la voie pénale ou la voie civile :

  • Si un accident de la circulation a causé de graves lésions à la victime, la voie pénale est à suivre d’office, mais la victime pourra choisir si elle préfère la voie civile.

  • Si vous souhaitez poursuivre le responsable d’un accident, la voie pénale est conseillée. Cependant une plainte devra être déposée dans les 3 ans maximum suivant l’accident et un recours auprès de votre assurance dans les 2 ans suivant l’accident de la circulation, Mais plus vite vous réagissez et mieux c’est, bien évidemment !

Les différents cas et conditions d'indemnisation

Les préjudices soumis au recours des tiers
payeurs

Arrêt temporaire des activités professionnelles (A.T.A.P)

Ou anciennement l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT), correspond à la perte de revenus entrainée par l’incapacité pour la victime d’exercer sa profession pendant une période déterminée par le médecin (3ans maximum, délai au-delà de laquelle la personne est mise en invalidité).

Déficit Fonctionnel Permanent (D.F.P)

Ou atteinte à l’incapacité permanente partielle (AIPP), correspond à l’invalidité permanente subie par la victime et qui reste après la date de la consolidation.

Perte de Gains Professionnels Futurs (P.G.D.F)

Correspond à l'incapacité pour la victime de reprendre son activité antérieure à l’accident, et qu’elle subit par conséquent une perte de revenus professionnels.

L’incidence professionnelle (I.P)

Ou le retentissement professionnel, correspond à l’incidence apportée dans l’exercice de l’ancienne activité de la victime ; cette incidence peut être partielle si la victime est dépossédée que d’une partie de ses capacités, ou totale si la victime est forcée de changer de profession suite aux séquelles définitives produites par l’accident.

Assistance par tierce personne (A.T.P)

Correspond à la nécessité pour la victime d’être aidée par une tierce personne (temporairement ou définitivement) pour accomplir certains ou tous les actes de la vie courante à la suite de l’accident, et après consolidation.

Déficit Fonctionnel Temporaire Partiel (D.F.T.P)

Ce sont les gênes dans les actes de la vie courante, appelé autrement « ITT psychologique », qui correspond aux troubles subis par la victime dans ses actes de la vie courante (déplacement, consultations répétées de médecins…) pendant la période A.T.P (d’assistance par tierce personne), il est différencié en 4 classes.

Frais de Logement Adapté (F.L.A) et Frais de Véhicule Adapté (F.V.A)

Apparaissent notamment en cas d’incapacité permanente partielle importante ; c’est le cas lorsque par exemple, la victime se retrouve en fauteuil roulant suite à un accident de la route, après la consolidation et qui, de ce fait, doit réaménager son domicile et son véhicule en conséquence.

Frais divers (F.D)

Ce sont les frais susceptibles d'être exposés par la victime avant la date de consolidation de ses blessures. Cela concerne notamment les honoraires que la victime a été obligée de s’acquitter auprès de médecins (spécialistes ou non) pour se faire conseiller et assister à lors de l'expertise médicale la concernant. Les frais de transport, les frais divers…

Dépense de Santé Actuelles (D.S.A)

C’est-à-dire les frais médicaux, pharmaceutiques et hospitaliers actuels Correspondant à toutes les dépenses de la victime avant la consolidation.

Dépense de Santé Futures (D.S.F)

Correspond au frais médicaux (Consultations), aux frais pharmaceutiques (traitements), frais hospitaliers et frais d’appareillages (prothèses ou autre). Il s’agit des dépenses de la victime après la consolidation.

Les préjudices non soumis au recours des tiers payeurs

Souffrance Endurée (S.E)

Ou anciennement le Pretium Doloris (le prix de la douleur), ce préjudice correspondant aux souffrances endurées par la victime suite à l’accident

Le préjudice esthétique permanent (P.E.P)

Correspond aux cicatrices et autres séquelles d’ordre esthétique subies par la victime à la suite de l’accident

Le préjudice d’agrément (P.A) :

L’incapacité pour la victime d’exercer les loisirs qu’elle pratiquait régulièrement avant l’accident

Le préjudice sexuel (P.S)

Correspond à l’incapacité pour victime d’avoir une vie sexuelle suite à l’accident.

Le préjudice d’établissement (P.E)

Différent du préjudice sexuel qui correspond quant à lui à l’incapacité pour la victime de fonder un foyer, d’avoir des enfants…

Le préjudice spécial (P.S)

Il correspond au préjudice moral de la victime à la suite des séquelles physiques engendrées par l’accident

Le préjudice par ricochet

Correspond à l’indemnisation de l’entourage de la victime pour le préjudice subit par l’accident.

Nos domaines d'intervention

Notre société est située à Valbonne entre Cannes et Nice, mais nous intervenons dans toute la France métropolitaine, ainsi qu'en Corse et en Outre-Mer. Nous défendons vos droits, dès lors qu'il faut apporter une réparation à un préjudice corporel. Nous sommes experts dans la réparation des préjudices corporels de la victime, de sa famille ou de ses ayant-droits

Pourquoi confier ses intérêts à Redac Recours ?

Redac-recoursLa victime d'un accident de la circulation doit s'abstenir de déléguer ses intérêts à sa propre compagnie d'assurance qui la demandera la plupart du temps d'accepter une offre qui ne correspond pas à une indemnisation juste et totale.

Redac recours est une société de gestion des sinistres corporels, capable de comprendre les problèmes particuliers de la victime, de sa famille et d'agir en conséquence.

Nous ne vous défendrons pas seulement contre l'auteur de l'accident de la circulation, mais également face aux assurances qui ont intérêt à transiger rapidement votre dossier et de minimiser le montant des indemnités.

Nous intervenons pour obtenir des provisions équitables pour la victime et ses proches, et la réparation intégrale des préjudices corporels causés par l'accident.

POUR NOUS CONTACTER